Mai.... Juin.... Juillet.... Août..... Septembre..... Octobre..... Et si j’écoutais les sages conseils de La Fontaine ? Vite, arrêter de courir après le temps, lui laisser une longueur d’avance, et prendre le risque de le laisser gagner pour ne pas avoir à le perdre... Se retourner, faire un tour dans le passé, replonger dans l’été et se souvenir de nos lectures pour les faire partager.

Vu la quantité de livres qui a défilé dans notre bibliothèque cet été, je me vois obligée de faire un classement. Commençons donc par les documentaires.

 

 

9782745935328_1_75

Dinosaures,Stephanie Stansbie,

Milan, 9782745935328, 22.50 euros

Avant d’être mère, quand je regardais les autres parents et leurs enfants, je me disais que je ferai tout mon possible pour éveiller mon enfant à la mixité, pour lui donner une éducation la plus « asexuée » possible. C’était sans compter sur notre formidable société dans laquelle il est presque mission impossible de trouver du rose dans les rayons de vêtements pour petits garçons, dans laquelle les magasins de jouets cloisonnent les rayons non plus en fonction de l’âge mais en fonction du sexe, dans laquelle il est impossible d’éradiquer l’association : fille = Princesses, Hello Kitty, cheval ; garçon = Cars, Spiderman et dinosaures !! Mais d’où leur vient donc cet intérêt pour un animal qu’ils n’ont jamais vu et qu’ils ne verront jamais ?! Et pourquoi les filles, elles, s’en désintéressent totalement même si elles ont la possibilité de jouer avec ?! Etant donné la difficulté de trouver une réponse à cette question, j’ai décidé de lâcher prise et de rejoindre le rang de parents de ces petits garçons fans de tyrex et cie...

Si trouver des livres sur les dinosaures est enfantin, trouver un bon livre est en revanche beaucoup plus difficile. Gabriel a toujours été plus sensible aux imagiers et documentaires proposant des illustrations réalistes. Or, quand l’enfant ne sait pas lire (avant 6 ans), on ne trouve pratiquement que des documentaires aux illustrations simplifiées avec peu de texte. Sauf que Gabriel se fiche pour l’instant des informations techniques de ces bestioles, préférant les observer longuement. En matière de dinosaures, je cherche donc des livres aux rayons des « grands » dans lesquels il y a certes beaucoup de texte mais où les illustrations sont détaillées. Et j’en ai trouvé un qui a satisfait nos exigences.

Un format suffisamment grand pour tenir ouvert sur les genoux, un papier épais, des illustrations de qualité mêlant des gros plans et des mises en situation, des animations ludiques et solides, et un texte facile d’accès qui m’a permis de glisser quelques informations pendant le feuilletage.

Un rapide aperçu du livre ICI.

 

 

9782020997997_1_75

Le peuple d'Océans, François Sarano, Stéphane Durand,

Le Seuil, 9782020997997, 12.20 euros 

Océans, c’est le film de Jacques Perrin. Le livre reprend les images du film pour en faire un documentaire sur les animaux marins. Comme avec les dinosaures, c’est surtout l’observation qui plaît à mon petit homme. Et s’il n’a pas pu se concentrer sur le film qui a un rythme lent, il a en revanche passé beaucoup de temps devant les magnifiques photos du livre.

 

 

 

9782747015486_1_75

Les insectes de mon jardin, Emmanuel Chanut,

Bayard, 9782747015486, 7.90 euros

Je ne connaissais pas cette collection de documentaires et je trouve qu’elle rivalise avec les Kididoc de Nathan. Son petit format carré en fait un livre facilement manipulable. Les illustrations vives et de qualité ont tout de suite attiré Gabriel. Enfin, son système de rabats pour parler d’un seul insecte en une seule page est très ingénieux, d’autant plus ingénieux que le papier est épais et plastifié. Les éditeurs ont pensé à tout ! Pour ce qui est du sujet, j’ai bien la preuve que Gabriel sait aussi s’intéresser à des sujets plus proches de son univers réel. Me serais-je fait trop de souci ?.... Quoi qu’il en soit, c’est avec le même enthousiasme que lui que je me suis plongée dans le monde des insectes et c’est en riant que nous avons appris qu’à peu de choses près, le miel c’était en quelque sorte de la bave d’abeille !!

Un aperçu en cliquant sur la vignette :

1000002300_IMG_189213_v1_450

 

Dans le prochain épisode des lectures d'été, les albums..., vite lus...., vite fermés !